Baleine JYL Commencée avec divers hommages - à Chet Baker (avec la projection du film "Born To Be Blue"), Michel Petrucciani, Louis Armstrong, puis Bessie Smith, Frank Sinatra (de façon plus qu'insolite !) et Gene Krupa - la 8è édition du festival "Jazz au Phare" (du 12 au 16 août) à Saint-Clément-les-Baleines, sur l'île de Ré, s'est terminée en beauté avec le blues-rock fort du légendaire groupe britannique, Ten Years After.

Wayne ShorterEn cette année de commémoration du 50è anniversaire de la disparition de John Coltrane, il revenait à l'édition 2017 de Jazz à Juan - où le légendaire saxophoniste avait donné un concert historique en 1965 - de mettre l'accent sur les saxophones en programmant deux légendes - Wayne Shorter et Archie Shepp - une pointure familiale - Branford Marsalis - et une révélation de la nouvelle génération - Shabaka Hutchings.

Abdullah IbrahimLe pianiste sud-africain Abdullah Ibrahim (ex-Dollar Brand) a été une des principales sensations de l'édition 2017 du Nice Jazz Festival qui une fois de plus a enregistré une fréquentation record (43.400 personnes selon les organisateurs, Jazz In & Off confondus) grâce surtout à des invités aussi éloignés du jazz que IAM, De La Soul, Deluxe, Mary J. Blige et autres -M-.

2017 07 09 Hancock par Jean Thévenoux 6Alors qu'un personnage se prétend être le "maître des horloges", Herbie Hancock est réellement le Maître des claviers. Il en a apporté la preuve, si cela était nécessaire, lors de sa prestation à la 8è édition du festival Saveur Jazz à Segré-en-Anjou-bleu (Maine-et-Loire), premier né des festivals du réseau SPEDIDAM.

Big Ron HunterBig Ron Hunter©Marie-Evelyne ColonnaL'espace d'un week-end, la cité médiévale de caractère de La Roquebrou (Cantal - près de 900 habitants) s'est  transformée en lieu de pélerinage pour tous les amateurs de boogie woogie - aussi et surtout pour les fous de danse - grâce à l'abnégation d'une centaine de bénévoles et sous la direction artistique du pianiste français spécialiste du genre, Jean-Paul Amouroux.