Jaco PastoriusJaco PastoriusJaco Pastorius, disparu dans des conditions tragiques en 1987 à l'âge de 35 ans, fut un visionnaire de la basse électrique.

Contemporain de Stanley Clarke - comme lui il est né en 1951 - John Francis Anthony Pastorius III, par son style, sa virtuosité et sa dextérité devenus légendaires, a ouvert les voies (voix ?) de la quasi-totalité des bassistes des années 1980. Marcus Miller, qui a opéré la troisième révolution à la basse électrique après ses deux prestigieux aînés, a été parmi ses disciples en développant à outrance le fameux slap.
Ami de Pat Metheny, sideman auprès d'Herbie Hancock et de la chanteuse Joni Mitchell, c'est au sein du groupe emblématique de la période jazz-rock, Weather Report, qu'il va connaître ses heures de gloire à partir de 1976. Alors à l'apogée de sa mobilité technique et de son sens instinctif de la création et de l'improvisation, il va imprimer sa marque et sa personnalité dans une formation qu'il quittera en 1982. Il entame alors une prolifique et fructueuse carrière de soliste, malheureusement entachée par la drogue, qui se terminera par son décès dans des circonstances tragiques. Le 12 septembre 1987, sortant à peine de prison, il est roué de coups devant un club à Miami dont on lui refuse l'entrée. Il meurt des suites de ses blessures dix jours plus tard.
Aujourd'hui, c'est au bassiste Robert Trujillo, du groupe de heavy metal Metallica, que l'on doit la renaissance de Pastorius, à travers un DVD/Blue-Ray, intitulé " JACO " qui raconte son existence et sa carrière trop tôt interrompue. Parallèlement, Legacy (Sony Music), vient de faire paraître " Jaco : Original Soundtrack ", la bande originale du documentaire dans laquelle on réentend non seulement le merveilleux instrumentiste comme soliste, en tant que membre de Weather Report mais aussi aux côtés de Joni Mitchell. Sans oublier des hommages rendus par sa fille Mary, le rappeur TechN9ne, Robert Trujillo et Flea des Red Hot Chili Peppers. Comme un retour aux fondamentaux de la basse électrique.

jcoltrane als 3cd productshot 1024x704John Coltrane - « A Love Supreme/The Complete Masters »Il existe dans les coffres des maisons de disques des kilomètres d’enregistrements inédits, en studio ou en direct. En cette fin 2015, quatre beaux coffrets riches d'inédits sortent pour rendre hommage à des artistes au sommet de leur art. John Coltrane en 1964, Weather Report à la fin des 70's, Joe Castro dans les années 50 et " The Voice ", Frank Sinatra, entre 1935 et 1955.

Sullivan FortnerDécouvrez Aria sur Jazz Gazette !À la recherche des futures stars, les grands labels s'intéressent aux jeunes talents qui ont débuté au sein des formations de leaders reconnus. À l'image de Sullivan Fortner, pianiste, de Kendrick Scott, batteur, et de Mette Henriette, saxophoniste.

Extraits du CD en écoute sur JazzGazette.com

Weather ReportWeather ReportLe label Legacy Records (Columbia/Sony Music) s’apprête à publier le 20 novembre (aux Etats-Unis), un coffret de 4 CDs, intitulé « Weather Report : The Legendary Tapes – 1978-1981 ».

John Mayall © Cristina ArrigoniJohn Mayall © Cristina ArrigoniQu'il soit américain ou "So British", le blues conserve toute sa fraîcheur et sa vitalité.